Marion Vermot succède à Séverine Favre - Convention patronale
 

« Le service fonctionne sous la conduite du binôme avant que Marion Vermot n’en prenne la pleine responsabilité à la fin du mois de juillet.  »

Marion Vermot succède à Séverine Favre

Le service Formation professionnelle va connaître des changements. Mme Marion Vermot succède à Mme Séverine Favre, qui a choisi de donner une nouvelle orientation à sa carrière après plus de 12 ans passés à la Convention Patronale. Le service fonctionne sous la conduite du binôme avant que Marion Vermot n’en prenne la pleine responsabilité à la fin du mois de juillet.

Mme Vermot est titulaire d’un CFC de dessinatrice en construction microtechnique, métier qu’elle a exercé durant plus de 10 ans dans plusieurs manufactures horlogères. Elle a ensuite travaillé au Service de la formation post-obligatoire et de l’orientation du canton de Neuchâtel en tant que conseillère en formation professionnelle et répondante des cours interentreprises. Elle y a acquis une compréhension approfondie des rouages de la formation professionnelle et des interactions essentielles entre OrTra (organisations du monde du travail), cantons et Confédération.

Cette double expérience la rend parfaitement adaptée à sa nouvelle fonction, d’autant plus qu’elle arrive en terrain connu. En effet, Marion Vermot a été active dans plusieurs groupes de travail techniques et a également participé, en tant qu’experte, aux qualifications des prochains championnats suisses des métiers microtechniques (SwissSkills) mis sur pied par la CP.

La Convention patronale est l’organisation responsable de la formation dans la branche. Elle a la charge de 8 métiers, plusieurs formations privées et pilote une trentaine de groupes de travail chargés d’élaborer, faire mûrir et aboutir les nombreux dossiers placés sous sa responsabilité.  Elle a été pilotée avec efficacité, compétence et dynamisme par Mme Séverine Favre, qui a fait du service Formation professionnelle un acteur reconnu et incontournable de la formation. La CP lui dit toute sa reconnaissance.

L’économie romande a plus que jamais besoin des bilatérales

En savoir plus

Une nouvelle CCT pour les industries horlogère et microtechnique

En savoir plus

Une sinistralité au plus bas pour l'industrie horlogère

En savoir plus
haut

Que recherchez-vous ?

Un problème est survenu! Merci de réssayer ou de nous contacter. Désolé du désagrément!

Merci ! Votre inscription a bien été enregistrée. Vous recevrez un mail de confirmation d’ici quelques minutes. Vous ne recevez pas de mail de confirmation ? Pensez à regarder dans vos spams ! Si la confirmation reste introuvable, veuillez nous contacter.
\n